Marie Picotine, hommage à une cocotte aimée

Marie Picotine était destinée à l’abattoir, après une vie exploitée pour ses oeufs. Nous l’avons rescapée, avec des milliers d’autres poules pondeuses, au fil des années, qui ont trouvé des familles d’adoption. Mais, dès son sauvetage, nous avons remarqué que Marie Picotine restait prostrée. Découvrez l’incroyable destin de cette poulette !

Marie Picotine était malade. Mais de quoi ?

Ces poulettes sont sélectionnées génétiquement pour pondre frénétiquement pendant un an. D’ailleurs, c’est parce que le rythme baisse au bout de 18 mois que toutes les poules pondeuses partent mourir accrochées à des chaînes d’abattage mécanique. A 18 mois, leur corps est épuisé. Entre autres, il n’a plus de calcium, parti dans les coquilles. C’est pourquoi les os de ces cocottes se cassent comme du verre.

C’est ce qui est arrivé à Marie Picotine, l’éleveur lui a brisé une patte quand il l’a attrapée pour la mettre dans une cage.

Cocotte sur canapé climatisé

Nos vétérinaires soignent les poules mais ses os étaient tellement décalcifiés qu’ils n’auraient pas supporté la pose d’une broche pour soigner la fracture.

Marie Picotine a ainsi porté une attelle de façon à ce que son os solidifie naturellement…. Mais elle a dû traverser l’été avec ce pansement ! Quelle chaleur ! Marie Picotine est ainsi restée en convalescence à l’intérieur de la maison, dans un espace climatisé.

La voilà donc côtoyant chats, chiens, humains et faisant la sieste sur le canapé. Mais quelle retraite inespérée pour cette poulette !

Notre princesse en petite forme lors de sa première consultation.
Ses os étaient tellement décalcifiés après une année de ponte intensive qu'ils n’auraient pas pu supporter la pose d’une broche pour soigner la fracture.
A son arrivée, en soulevant ses plumes supérieures, on pouvait voir son déplumage. Pourtant elle venait d'une exploitation Bio au sol.
Marie Picotine avant ses premiers soins, quand nous l'avons identifiée blessée parmi les rescapées. Remarquez sa pattoune refermée de douleur.
De temps en temps, on laissait Marie Picotine un moment avec ses congénères en attente d'adoption. Quand on l'amenait à l'extérieur, on voyait sa réaction en apercevant les autres poules : elle voulait marcher vers elles !
Quelques semaines après ! Mais toujours séparées par un grillage car les cocottes ne sont pas sympas avec les plus faibles.

Adoptée : Paulette, sa nouvelle copine

Marie Picotine a fini par se rétablir et a été adoptée par une merveilleuse famille qui cherchait une compagne pour leur cocotte Paulette, devenue solitaire quelque temps auparavant.

Marie Picotine n’a connu qu’un an de bonheur car son petit corps a fini par retomber malade sans que les soins portent cette fois-ci des fruits. Elle est partie paisiblement, avec ses douleurs apaisées par le vétérinaire de la famille, entourée d’humains sensibles et bienveillants.

Miam miam, cette pâtée pour chien !
Libérée de son pansement, elle se secouait pour libérer ses plumes ! Elle boitait encore mais cela ne l'empêchait pas d'aller picorer les salades 😀
Des petits exercices dans l'eau.
Dans sa famille d'adoption quelques mois plus tard, déjà pleinement remplumée. A ses cotés, sa nouvelle copine Paulette. Chez Clara et sa maman Martine, elles ont pu profiter d'une vie en liberté.

Merci à sa famille d’adoption

Rejoignez-nous pour remercier Clara et Martine pour la belle vie offerte à notre petite protégée si fragile. Grâce à cette merveilleuse famille, Marie Picotine a pu découvrir les joies d’un quotidien en liberté et sans privations.

Jolie petite cocotte, on a tant aimé croiser ton chemin. On a tant aimé ta personnalité et ta gentillesse. On t’a tant aimé.

Repose en paix avec ta copine Paulette. Nous continuerons de lutter pour tes congénères❤

💝 Si vous voulez soutenir notre travail bénévole sans engager trop de frais, il suffit de donner 1€ par mois, en rejoignant notre groupe Teaming ici : teaming.net/animaux-seniors

Djenny : hommage à un ange parti dans nos bras

Djenny est arrivée jusqu’à nous à 14 ans car son dernier maître est parti en voyage. Cette magnifique mamie incarne la dureté de notre travail bénévole car, vulnérable et affaiblie, sa rage de vivre l’a quittée quelques semaines après. Elle est partie dans nos bras, couverte par nos larmes.

Hélas, son départ de ce monde a été entaché par le comportement de son ancien maître, la preuve que les animaux sont toujours plus nobles que les humains.

Djenny a vécu une belle vie, aimée et soignée par sa maîtresse. Au décès de cette dame, son fils l’a récupérée et ils ont vécu de belles années ensemble. Lors de notre entrevue, nous l’avons averti que, la laisser à cet âge-là, à ce stade de vulnérabilité, allait lui briser le cœur… En effet, presque paralysée du train arrière, incontinente urinaire et fécale, Djenny gardait une fabuleuse rage de vivre. Allait-elle la préserver en perdant son maître aimé ?

Djenny, 14 ans, arrivée très affaiblie physiquement, incontinente et avec beaucoup de soucis de mobilité mais… avec un esprit vif et un regard plein de curiosité !

Nouveaux amis et découvertes, que du bonheur !

C’est le cœur serré de la voir dépérir, mais décidés à tout faire pour l’égayer, que nous l’avons accueillie. Et quel bonheur de voir sa vivacité dès le premier jour.

Djenny était fascinée par ces petites créatures qui venaient l’investiguer : poulettes et lapinous ! Et elle voulait à tout prix renifler chaque recoin. Quel bonheur de la voir se nouer d’amitié avec Téo, le gros nounours qui est tout de suite tombé sous son charme.

Nous vous laissons quelques images de ces moments inoubliables.

Téo, notre gros nounours, s’est tout de suite intéressé à Djenny. Il voulait rester à ses côtés, à l’extérieur…
…comme à l’intérieur. Papy Téo était émerveillé par princesse Djenny 😍
Mais Djenny avait aussi des copines à plumes qui sont venues l’investiguer. Elle n’a pas eu la moindre réaction d’agressivité avec elles, au contraire, Djenny est restée des heures couchée à scruter leurs mouvements ! C'est mieux que la télé 😀
Amitié inter-espèces (amitié très intéressée de la part de la cocotte Amélie).
Malgré ses soucis de mobilité, les premiers jours, Djenny a voulu tout explorer ! Mais qu’est-ce que nous avons ici ?
C’est la maison des lapins ! Et le petit Elvis a lui-aussi accueilli Djenny les bras ouverts... ou plutôt les oreilles ?
Djenny avec Didi, un autre copain qui s’est rapproché d’elle au fur et à mesure que son état s’est détérioré. Nous appelons Didi notre "papy thérapeute" car il a tendance à se rapprocher des rescapés mal en point. Il a encore eu ce comportement vis-à-vis de Djenny. Lorsque les douleurs ont pris le dessus et que, les dernières 48H, elle était en petite forme, Didi est resté non-stop à ses côtés. ❤
Djenny a pu essayer des petites balades en chariot pour l’aider à se tenir debout.
Séance cinéma 😄

Malheureusement, Djenny a ensuite donné des signes que ses forces l’abandonnaient… Elle ne voulait plus de son délicieux poulet rôti et refusait de se nourrir. Malgré les doses maximales d’antidouleurs, elle a aussi cessé de se mouvoir. Djenny est partie en paix, sans souffrance, serrée dans nos bras avec des mots d’amour soufflées jusqu’au dernier battement de son coeur.

Djenny a commencé à perdre l’appétit. Mais on sait ce qui les fait craquer : madame a mangé encore quelques jours correctement car elle ne résistait pas aux gamelles de blanc de poulet ni, surtout, aux barquettes de poulet rôti commandées pour elle.
Qui veut un magnifique os à mâcher ?
Les portions de "vache qui rit" ont eu aussi une certaine réussite pour que Djenny se nourrisse et garde ses forces.
Nous mettions une bouillotte sur le train arrière de Djenny pour soulager les douleurs de ses vieux os. Mais la bouillotte ne restait pas en place, elle était vite remplacée par Didi, qui se collait contre ses pattounes affaiblies ❤
Et quand Didi s’absentait, il y avait toujours un copain pour lui tenir compagnie. Elle est partie aimée.
Nous garderons pour toujours cette image de Djenny : un amour parmi des amours💞

Le comportement déplorable de son ancien maître

Dans n’importe quelle association, ceux qui abandonnent sans raison vitale leurs animaux (de surcroît s’ils sont âgés et fragiles) sont traités, au mieux, avec un silencieux mépris. Chez Animaux Séniors, non seulement nous ne demandons aucune contribution financière pour la prise en charge d’un animal âgé comme nous avons parfois des gestes de gentillesse envers ces personnes.

Ces individus n’ont droit à rien mais bénéficient d’une bienveillance mise en place pour soulager la détresse des personnes âgées, qui, parties en maison de retraite ou en fin de vie, doivent se séparer de leur animal (notre mission première). Nous leur envoyons des nouvelles et des photos. Mais à quoi bon prendre le temps d’envoyer des photos et des nouvelles à des jeunes comme l’ancien maître de Djenny ? Car nous l’avons fait. A-t-on reçu de la gratitude ? A-t-on reçu le moindre soutien pour ses soins ? Eh bien non, les bénévoles ont reçu des exigences, des insinuations et des menaces !

Oui oui, vous lisez bien, cet individu a osé se plaindre du temps qui lui a été consacré par les bénévoles et même exiger les coordonnées de nos vétérinaires. Nous avions été gentils, mais la gentillesse a des limites devant ceux qui ne savent pas se comporter !

Souvent on dit que les associations pour les animaux sont très dures et froides avec les humains. Comment ne pas le devenir quand elles sont exposées en permanence aux comportements les plus minables ? Heureusement, il y a vous, notre belle communauté de bienfaiteurs, qui nous redonne espoir en l’humain.

Rejoignez-nous pour lui dire : cours beauté, cours !

Djenny, petit amour, nous garderons ton souvenir à tout jamais. Puisses-tu reposer en paix et, si un au-delà existe, puisses-tu retrouver tes jeunes papattes et courir heureuse dans des près verdoyants.

On t’imagine déjà, beauté. Cours, cours ! ❤

➡ Si vous voulez joindre notre communauté Facebook dans un message d’adieu à Djenny, <<cliquez ici >>.

💝 Si vous voulez aider tous nos papys et mamies sans engager trop de frais, il suffit de donner 1€ par mois, en rejoignant notre groupe Teaming ici : teaming.net/animaux-seniors

Une nouvelle opération pour Didi

Didi est notre papy thérapeute : il aime bien cajoler les copains qui arrivent mal en point chez Animaux Séniors. Mais, à 13 ans, Didi pourrait aussi être appelé Monsieur Pépins. Problèmes hormonaux, chirurgies diverses, pattes fragiles, Didi ne compte plus les interventions vétérinaires. Maintenant voilà que Monsieur a une tumeur à l’oeil, qui devra être opérée début mai.

Je vais être opéré à nouveau !
Je vous avoue que je suis un peu stressé...
Mais je suis entre de bonnes mains... les bénévoles et les vétérinaires de l'association prendront soin de moi !

🔵 Qu’a-t-il à l’oeil ?

Au départ, c’était une petite masse de la taille d’un grain de riz, puis d’un petit pois, puis d’un pois chiche (vous la voyez sur certaines photos). Sagement discrète, cette masse n’a cessé de grandir et vient maintenant de s’ouvrir en pleine nuit… nous nous sommes réveillés pour découvrir le sol couvert de grosses tâches de sang. Quel stress de voir que cela provenait de l’oeil de notre Didi bien-aimé !

Une biopsie devra être réalisée pour connaître la nature de cette tumeur une fois retirée.

🔵 Une retraite heureuse

On vous laisse des images des pépins de Didi, mais surtout de sa petite vie bienheureuse. Car les animaux séniors c’est avant tout beaucoup de bonheur !

J'ai déjà été opéré. Notamment, on m'a refait les fesses ! J'avais une grosse masse qui risquait de comprimer le nerf sciatique et de me paralyser la pattoune du côté gauche !
Je suis resté en convalescence quelques semaines.
Mais rapidement je me gambadais à nouveau et ma cicatrice était à peine visible. Je suis un battant !
J'ai pu aller m'amuser à la plage !
Et aller faire le beau en balade.
Jusqu'à ce que j'aie un nouveau bobo.
J'ai été opéré aux papattes !
Mais là encore, j'ai vite récupéré.

🔵 8 maîtres en 9 ans

Pour rappel, Didi est arrivé à l’association en septembre 2015, abandonné par la fille d’une dame entrée en EHPAD. Il avait été adopté à la SPA moins d’un an avant pour tenir compagnie à cette dame victime de la maladie d’Alzheimer.

Plus tard, nous avons appris qu’il avait connu la fourrière à plusieurs reprises, la SPA… en fait, ce doux teckel avait connu 8 maîtres en 9 ans ! Cela expliquait ses troubles du comportement et le long chemin qu’il a fallu parcourir pour le rassurer.

Aujourd’hui papy heureux et équilibré, Didi n’est pas à l’adoption. Il restera pour toujours dans le foyer de l’association où il s’est reconstruit et où il a trouvé la joie de vivre ❤

J'ai aussi un dérèglement hormonal qui me provoque des pertes de poil (vous voyez une grosse tâche noire sur mon flanc ?).
Mais peu importe mon poil... je fais le foufou et j'adore être décoiffé.
Et j'adore aussi me frotter dans la gadoue et avoir cet air dégueulasse.
Mais maman m'amène à la toiletteuse...
Et je redeviens vite tout beau !
Envoyez-moi des bonnes ondes (et un petit peu de pépètes pour les friandises, hihihi).

🔵 Envoyez-lui plein de bonnes ondes pour son opération

Et, si vous pouvez, quelques pépètes aussi pour soutenir l’association qui procure à Didi et à plus d’une trentaine de séniors une retraite heureuse et choyée 🙏

Merci à toutes les marraines qui nous aident à garder Didi heureux et choyé !

▶ Parrainez Didi avec 8€ par mois (96€ sur un an) ou aidez-le avec le montant de votre choix en cliquant ici : parrainer ou faire un don pour Didi
▶ Si vous préférez faire un don par chèque : Animaux Séniors, 21 Bis Avenue du Beau Site, 95870 Bezons
▶ Tous les dons donnent lieu à une déduction fiscale (un parrainage annuel de 96€ ne vous coûtera que 32€ après déduction fiscale)
▶ Les parrains et marraines recevront un livret avec son histoire, plein de photos et des anecdotes de son quotidien !

💖MERCI💖

Cliquez ici pour les nouvelles de Didi opéré >>

Important : des vétérinaires au téléphone gratuitement

La santé de nos protégés, de surcroît s’ils sont âgés, est précieuse. Comment gérer un pépin en période de confinement ? Comment savoir si c’est grave et qu’il faut se déplacer ? Comment bien agir quand le vétérinaire de quartier est difficile à joindre ?

Faites appel à Vetcall : www.vetcall.fr ! Il s’agit d’une plateforme où plus de 50 vétérinaires et étudiants vétérinaires répondent gratuitement aux questions des maîtres par téléphone.

Animaux Séniors s’est associé à cette initiative 100% gratuite et bénévole. Les animaux ne doivent pas manquer de soins en cette période difficile (et celle qui s’en suivra !) 

Nous demandons à notre communauté et à nos bienfaiteurs d’en parler auprès de votre entourage, surtout auprès des personnes âgées qui évitent de sortir. Un conseil téléphonique par un vétérinaire pourra les aider à savoir comment agir.

Si la personne âgée n’est pas à l’aise sur internet, vous pouvez faire une demande de rappel en son nom. N’oubliez pas de prévenir la personne qu’elle sera appelée par un vétérinaire depuis un numéro masqué.

Faites connaître cette plateforme de soutien vétérinaire gratuit : www.vetcall.fr

Portraits de bénévoles : Guillaume, responsable Twitter

On nous soupçonne un groupe de mamies chien-chat (on aime les mamies, hein !), ou alors un groupe de mystérieux surhumains (« c’est urgent » sont les mots que nous entendons le plus chaque jour), ou encore un groupe de bisounours car on aime la vieille cocotte, le papy lapin et la petite souris (et oui, on en a sauvé aussi !). On nous croit souvent à la retraite profitant du temps libre pour nous consacrer aux animaux… ou alors salariés d’Animaux Séniors. La réalité est bien différente !

Mais, alors, à quoi ressemblent les humains d’Animaux Séniors ?

Aujourd’hui, on publie notre entretien avec Guillaume, membre de l’équipe Communication, un volet très important de la gestion d’une association. Guillaume est responsable du compte Twitter d’Animaux Séniors. Vous pouvez suivre son travail ici : twitter.com/animauxseniors

Bonjour Guillaume, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Guillaume, j’ai 47 ans, je suis journaliste, originaire du Nord et j’habite à Paris depuis la fin des années 90. J’aime beaucoup de choses : les animaux bien entendu (avec un amour immodéré des chats et des renards), la musique pop britannique, le cinéma, les séries.

Guillaume, 47 ans, journaliste. Bénévole chez Animaux Séniors depuis 5 ans.

Comment avez-vous connu Animaux Séniors ?

En avril 2015, j’avais reçu une commande d’un article par Direct Matin sur les associations de défense des animaux. En faisant mes recherches je suis tombé sur le site d’Animaux Séniors. Je ne m’étais jamais posé la question des animaux âgés, qui se retrouvent seuls ou en difficulté quand leurs maîtres décèdent ou partent en maison de retraite. J’ai été très touché par cette idée. J’ai donc consacré une partie de l’article à l’association.

Cette dernière m’a ensuite écrit, pour me dire l’impact que l’article avait eu en termes de courriers reçus. Beaucoup de gens disaient avoir pris conscience de la question des animaux séniors. J’en étais vraiment heureux.

Depuis quand êtes-vous bénévole ?

Courant 2015, après l’article, j’ai eu envie de continuer à aider. Je me suis demandé comment faire, et c’est alors que l’idée de gérer le Twitter de l’association m’est venue. Le compte existait mais n’était pas très actif. J’ai alors écrit à l’association pour proposer de l’animer : elle a dit oui tout de suite !

Aujourd’hui, nous avons plus de 1000 abonnés et nos annonces circulent très bien. Nous gagnons des abonnés quasiment tous les jours. C’est un outil précieux, direct, léger.

Guillaume avec son Camden, "le meilleur des chats". Camden a quitté son papa après plein d'années de bonheur.

En quoi consiste votre bénévolat ?

Alimenter le compte Twitter avec des annonces d’animaux en difficulté, les “remonter” régulièrement pour qu’elles réapparaissent dans les fils d’actualité des abonnés. Mais il y a aussi la communication de l’association : les besoins, les annonces particulières, les articles sur les animaux “recasés”, les remerciements aux vétérinaires, etc.

Je relaie aussi parfois des manifestations consacrées à la protection animale, des annonces urgentes venant d’autres associations, ou des articles intéressants sur la question animale et du végétarisme.

Je déteste les comptes Twitter qui sont automatisés, et qui s’avèrent donc sans intérêt : je varie de fait les messages, les façons de communiquer, je choisis les meilleures photos, j’échange avec les gens qui réagissent, je réponds aux messages reçus. C’est un vrai petit travail de community manager, que j’aime bien.

Combien d’heures par semaine consacrez-vous à l’association ?

J’essaie de consacrer au minimum 1 heure à l’association chaque semaine, et si possible plus. Cela peut être 15 ou 20 minutes un soir, 30 minutes le week-end, etc. Je ne laisse jamais passer une semaine sans une action concrète, même minimale.

Mon emploi du temps est chargé et donc je ne peux que fractionner mes interventions, mais cela marche très bien ainsi : je gère le compte quand je peux, depuis chez moi, selon l’actualité, les relances à faire. J’aimerais y consacrer plus de temps, si je pouvais.

Guillaume avec Elisabeth (à gauche), adoptante de trois matous de l'association et également bénévole, et Carolina (au centre), présidente et fondatrice d'Animaux Séniors.

Qu’est-ce que cela vous apporte ?

Beaucoup : je fais quelque chose de désintéressé, avec comme priorité l’aide aux animaux et aux personnes en difficulté. Cela fait du bien et cela me fait du bien. Quand je vois qu’on gagne des abonnés, que les annonces circulent, que l’on reçoit de l’aide après un tweet, je me dis que j’ai un petit peu servi une cause importante.

Merci Guillaume pour 5 ans de bénévolat en faveur des Animaux Séniors ❤

Découvrez urgenceanimale.com, l’application pour prendre en charge les animaux des personnes malades

Dans le cadre de l’épidémie de COVID19, devant les nombreuses demandes d’aide, notre capacité d’action était très limitée. Animaux Séniors n’est pas un refuge et n’a pas de locaux pour répondre à toutes les urgences, surtout si elles ont lieu en simultanée ! Mais nous bénéficions d’un magnifique élan de solidarité, avec des dizaines de propositions d’accueil reçues chaque jour ! Cette application a pour but de mettre en relation ceux qui demandent et ceux qui offrent de l’aide.

NOUVEAU : Animaux Séniors s’associe à une initiative 100% bénévole, VETCALL, qui offre du soutien vétérinaire gratuitement au téléphone. Pour aider les maîtres à agir correctement en cas de pépin de santé avec leur animal. Cliquez ici pour en savoir plus !

Comment ça marche ?

Il s’agit simplement d’un site web – www.urgenceanimale.com – crée et géré par les bénévoles d’Animaux Séniors (vous nous excuserez s’il n’est pas très beau, nous l’avons réalisé et lancé en une nuit blanche). Vous avez deux entrées : soit pour demander de l’aide ; soit pour apporter de l’aide.

➡ Si vous avez besoin d’aide pour un animal – le vôtre ou celui de quelqu’un de votre entourage – renseignez les coordonnées de contact et les informations sur l’animal.

➡ Si vous êtes une association, un professionnel (pension agréé) ou un particulier qui peut aider, inscrivez-vous pour recevoir des appels à l’aide dans votre secteur.

Les demandes d’aide pour un animal et les propositions d’accueil des particuliers sont transférées aux associations ou professionnels les plus proches de votre secteur. Ils se chargent de vous contacter et d’encadrer légalement la démarche.

Pourquoi cette initiative ?

Animaux Séniors est une association dédiée aux animaux âgés 100% bénévole. Nous ne sommes pas un refuge et n’avons pas de salariés. Nous réalisons un travail que nous appelons souvent d’orfèvrerie, car nous n’agissons pas à une échelle de masse, plaçant des animaux chaque jour, mais à une échelle de détail et proximité.

Nos rescapés sont particulièrement vulnérables, à la fois physiquement et psychologiquement. Nous connaissons du bout des doigts chacun de leurs besoins, chacune de leurs pathologies. Nous restons en contact – des contacts qui deviennent souvent des amitiés – avec nos adoptants et familles d’accueil mais aussi avec les professionnels impliqués dans certaines interventions. Bien que nous soyons en région parisienne, nous avons déjà agit dans presque tous les départements. Chaque cas est traité avec beaucoup d’attention, quitte à – hélas ! – ne pas pouvoir répondre à un plus grand nombre.

De par ce travail très engagé, nous nous sommes fait connaitre auprès de nombreux professionnels : des assistants de vie, des infirmiers, des assistants sociaux, des représentants légaux (tuteurs/curateurs), etc. Et voilà que, en période de pandémie, nous nous trouvons sollicités par ces acteurs de terrain pour venir en aide dans les quatre coins de la France. Que faire des animaux des personnes malades, souvent à domicile, mais physiquement affaiblies ?

Submergés par les appels, à la fois pour demander des interventions mais aussi pour proposer de l’aide, nous avons passé des heures au téléphone, entourés d’annotations de contacts, particuliers, associations, voire pensions qui pourraient aider. Ce travail manuel pénalisait l’efficacité. Nous avons ainsi lancé la plateforme urgenceanimale.com qui permet à tout un chacun de donner les renseignements essentiels pour un animal qui a besoin d’aide, ou alors pour venir en aide en accueillant un animal temporairement !

C’est une petite initiative d’innovation qui a collecté des centaines de contacts et permis des dizaines de collaborations en faveur des animaux. Merci à nos bénévoles informaticiens !

Merci infiniment au réseau de solidarité qui s’est mobilisé partout en France. Une mention spéciale aux nombreux professionnels qui ont ouvert leurs pensions à l’accueil d’animaux dans le besoin. C’est grâce à eux que nous avons pu proposer des dizaines de solutions ❤

Nouvelles des adoptés : la retraite de rêve de Capri

Capri a perdu sa maîtresse en 2017. A 9 ans, il devait reconstruire sa vie. Ce petit être très sensible a redécouvert le bonheur grâce à Brigitte. Cela fait trois ans qu’il profite de chaque jour aux côtés de son humaine et de sa copine Valia, aussi adoptée chez Animaux Séniors.

Petit Capri était le toutou adoré d’une dame âgée à la santé fragile. Cette dame, d’origine étrangère et devenue veuve, a décidé de repartir dans son pays, l’Australie, et ne voulait pas soumettre Capri au destin inconnu qui l’attendait.

Petite frimousse d’amour !

Nous l’avons pris en charge, papy Capri, et nous avons très vite découvert un petit chien immensément affectueux et sensible. Il avait besoin de beaucoup de tendresse et de présence mais aussi d’un cadre de vie stable, idéalement avec un congénère pour l’aider à canaliser ses émotions. Et bien, cette famille idéale nous la connaissions déjà !

Comment ne pas craquer ?

Nous avions rencontré Brigitte dans le cadre de l’adoption de mamie Valia, quelques mois auparavant. Valia menait la belle vie au bord de la mer avec sa nouvelle maîtresse, qui l’avait requinquée avec beaucoup de soins… Valia avait été récupérée en très mauvais état (son article « Nouvelles des adoptés » ici).

Aujourd’hui, Capri a 11 ans et un cœur rempli d’amour ! Il adore sa maman humaine et sa copinette. Lors des hospitalisations de Valia, il est tout déboussolé ! « Elle est où ma copine ? »

Parcourez cette galerie pour contempler les images de bonheur du quotidien de Capri.

Merci, Brigitte, pour cette merveilleuse adoption… ou, plutôt, ces merveilleuses adoptions ❤ Nous vous souhaitons de longues et bienheureuses années avec Capri et Valia 😘

➡ Si vous voulez participer à ces histoires de bonheur sans engager trop de frais, il suffit de donner 1€ par mois, en rejoignant notre groupe Teaming : teaming.net/animaux-seniors ou Tipee : fr.tipeee.com/animauxseniors

Brigitte habite proche de la plage donc Capri et Valia profitent souvent de balades en bord de mer. Les chanceux !
Mais il aime aussi se gambader au vert !
Capri et Valia prennent un bain de soleil.
Les deux petits chouchous ❤
La vie est dure 😀
Monsieur est très élégant !
Il attend le cadeau de Noël. Une friandise ?
Brigitte avec ses deux protégés 💖

➡ Si vous voulez participer à ces histoires de bonheur sans engager trop de frais, il suffit de donner 1€ par mois, en rejoignant notre groupe Teaming : teaming.net/animaux-seniors ou Tipee : fr.tipeee.com/animauxseniors

MERCI 🙏

Les collectes de mars 2020

Les petits ruisseaux font… la grande chaîne de solidarité en faveur des Animaux Séniors ! Merci à toutes les personnes qui nous soutiennent via des dons nature. Voici les dons collectés en mars 2020, avant le confinement !

🔴 𝗣𝗿𝗼𝗳𝗶𝘁𝗲𝘇 𝗱𝘂 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝘁𝗿𝗶 🔴
En raison des interdictions en vigueur, les collectes sont suspendues. A la fin du confinement, nous allons plus que jamais avoir besoin de vos dons de textiles ! Serviettes, draps, couettes, plaids, voire vieux vêtements. Tout est bon pour apporter du confort et de la propreté aux vieux animaux.
Tous les mois nous recevons des dizaines de kilos de ces précieux textiles. Mais, avec le confinement, aucun don n’est possible et nous épuisons nos stocks. Vous pouvez commencer à trier vos textiles dès à présent pour nous les envoyer ou déposer dès que possible.

MERCI ❤

Ne nous oubliez pas, s'il vous plaît !

𝗘𝗻 𝗰𝗲𝘀 𝘁𝗲𝗺𝗽𝘀 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗹𝗲𝘀, 𝗺𝗮𝗹𝗴𝗿𝗲́ 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁, 𝗯𝗲𝗮𝘂𝗰𝗼𝘂𝗽 𝗱’𝗮𝗻𝗶𝗺𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗲́𝗻𝗶𝗼𝗿𝘀 𝗼𝗻𝘁 𝗯𝗲𝘀𝗼𝗶𝗻 𝗱𝗲 𝘀𝗼𝗶𝗻𝘀 𝗰𝗿𝗶𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀. 𝗡𝗼𝘂𝘀 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝗺𝗼𝗯𝗶𝗹𝗶𝘀𝗼𝗻𝘀, 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘂𝗻𝗲 𝗲𝘅𝘁𝗿𝗲̂𝗺𝗲 𝗮𝘁𝘁𝗲𝗻𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗮𝘂𝘅 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗶𝗴𝗻𝗲𝘀 𝘀𝗮𝗻𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀, 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗮𝗽𝗮𝗶𝘀𝗲𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝘀𝗼𝘂𝗳𝗳𝗿𝗮𝗻𝗰𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗶 𝗻𝗲 𝗽𝗲𝘂𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗮𝘀 𝗮𝘁𝘁𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲. 𝗡𝗲 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝗼𝘂𝗯𝗹𝗶𝗲𝘇 𝗽𝗮𝘀, 𝘀’𝗶𝗹 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗹𝗮𝗶̂𝘁 !

➡ 𝗡𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗲𝗻𝘀𝗼𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗙𝗶𝗻𝗲𝘁𝘁𝗲, mamie chatte de 17 ans opérée d’urgence hier pour combattre une douloureuse infection buccale ;
➡ 𝗡𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗲𝗻𝘀𝗼𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗣𝗶𝗿𝗮𝘁𝗲, papy chien de 13 ans qui souffre d’un ulcère cornéen qui s’aggrave (très douloureux), soigné aujourd’hui par nos vétérinaires ;
➡ 𝗡𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗲𝗻𝘀𝗼𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗟𝗶𝘇𝘇𝗶𝗲, mamie chatte de 16 ans trouvée squelettique avec des tumeurs sanguinolentes qui pendaient de son ventre ;
➡ 𝗡𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗲𝗻𝘀𝗼𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗩𝗮𝗹𝗶𝗮, mamie chienne de 15 ans hospitalisée récemment pour des perfusions afin de soulager ses reins ;
➡ 𝗡𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗲𝗻𝘀𝗼𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗥𝗼𝘂𝗸𝘆, papy chat de 19 ans qui souffre d’un coryza virulent qui lui a fait perdre 500 grammes en moins d’un mois…

… sans parler de tous nos protégés soignés à domicile avec l’appui de nos vétérinaires qui ne comptent pas leurs heures pour nous guider au téléphone.

𝗟𝗶𝘇𝘇𝗶𝗲, mamie chatte de 16 ans trouvée squelettique avec des tumeurs sanguinolentes qui pendaient de son ventre.
𝗩𝗮𝗹𝗶𝗮, mamie chienne de 15 ans hospitalisée par sa famille récemment pour des perfusions afin de soulager ses reins.
𝗣𝗶𝗿𝗮𝘁𝗲, papy chien de 13 ans qui souffre d’un ulcère cornéen qui s’aggrave (très douloureux), soigné aujourd’hui par nos vétérinaires.
𝗙𝗶𝗻𝗲𝘁𝘁𝗲, mamie chatte de 17 ans opérée d’urgence hier pour combattre une douloureuse infection buccale.
𝗥𝗼𝘂𝗸𝘆, papy chat de 19 ans qui souffre d’un coryza virulent qui lui a fait perdre 500 grammes en moins d’un mois…
On est solidaires entre chats et chiens. Ne nous oubliez pas amis humains !

➡ 𝗣𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗶𝗽𝗲𝘇 𝗮𝘂𝘅 𝗳𝗿𝗮𝗶𝘀 vétérinaires sur notre cagnotte en ligne : https://www.helloasso.com/don/associations/animaux-seniors
➡ 𝗦𝗶 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗿𝗲́𝗳𝗲́𝗿𝗲𝘇 𝗲𝗻𝘃𝗼𝘆𝗲𝗿 𝘂𝗻 𝗰𝗵𝗲̀𝗾𝘂𝗲 : Animaux Séniors, 21 Bis Avenue du Beau Site, 95870 Bezons (⚠ postez vos courriers à la fin du confinement !)
➡ 𝗣𝗮𝗿 𝗣𝗮𝘆𝗽𝗮𝗹 : animauxseniors@yahoo.com
➡ 𝗢𝘂 𝗽𝗮𝗿 𝘃𝗶𝗿𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗯𝗮𝗻𝗰𝗮𝗶𝗿𝗲: Animaux Séniors, IBAN FR76 1820 6004 6265 0204 9940 550, Code BIC AGRIFRPP882

𝗔𝗺𝗶𝘀 𝗲𝘁 𝗯𝗶𝗲𝗻𝗳𝗮𝗶𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀, 𝗻𝗲 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝗼𝘂𝗯𝗹𝗶𝗲𝘇 𝗽𝗮𝘀 𝘀’𝗶𝗹 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗹𝗮𝗶𝘁 !
Nous savons que ces jours-ci beaucoup d’entre vous sont soucieux de vos familles et de la terrible épidémie de Coronavirus. Mais ne nous oubliez pas s’il vous plait ! Les animaux d’hier sont toujours là ; et des nouveaux rescapés dans des situations critiques sont pris en charge. Nous avons toujours besoin d’aide, d’autant plus que nous ne recevrons pas, pendant un moment, vos généreux colis de nourriture, médicaments et autres attentions. Faites un don pour les animaux séniors, pour nous aider à continuer. Nous ne les laisserons pas tomber !

❤MERCI❤

Don de 60 masques aux soignants

Les masques de protection antivirale (FFP2) valent de l’or. Mais pas autant que les soignants qui sont au front dans la lutte contre le COVID19. Eux, ils valent bien plus que de l’or ! Animaux Séniors a décidé de faire don de son petit stock de masques (une soixantaine) afin de soutenir les soignants qui en manquent cruellement.

Nous invitons toutes nos familles d’accueil et d’adoption, tous nos amis et bienfaiteurs, toute notre communauté, à respecter scrupuleusement les mesures sanitaires en cours. Ce n’est qu’un petit sacrifice qu’on vous demande : restez chez vous. Les soignants sacrifient beaucoup plus.

Ne nous oubliez pas !

Nous savons que ces jours-ci beaucoup d’entre vous sont soucieux de l’épidémie en cours. Mais ne nous oubliez pas s’il vous plait ! Les animaux d’hier sont toujours là ; et des nouveaux rescapés dans des situations critiques sont pris en charge. Nous avons toujours besoin d’aide, d’autant plus que nous ne recevrons pas, pendant un moment, vos généreux colis de nourriture, médicaments et autres attentions. Faites un don pour les animaux séniors, pour nous aider à continuer. Nous ne les laisserons pas tomber !

➡ 𝗣𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗶𝗽𝗲𝘇 𝗮𝘂𝘅 𝗳𝗿𝗮𝗶𝘀 vétérinaires sur notre cagnotte en ligne : helloasso.com/don/associations/animaux-seniors

➡ 𝗦𝗶 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗿𝗲́𝗳𝗲́𝗿𝗲𝘇 𝗲𝗻𝘃𝗼𝘆𝗲𝗿 𝘂𝗻 𝗰𝗵𝗲̀𝗾𝘂𝗲 : Animaux Séniors, 21 Bis Avenue du Beau Site, 95870 Bezons

➡ 𝗣𝗮𝗿 𝗣𝗮𝘆𝗽𝗮𝗹 : animauxseniors@yahoo.com

➡ 𝗢𝘂 𝗽𝗮𝗿 𝘃𝗶𝗿𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗯𝗮𝗻𝗰𝗮𝗶𝗿𝗲: Animaux Séniors, IBAN FR76 1820 6004 6265 0204 9940 550, Code BIC AGRIFRPP882

MERCI❤